ET APRÈS ENCORE,

JE SERAI VIDE

Parlez-moi de cette brèche qui existe entre l’autre et vous, où s’engouffrent de nombreuses intensités, toutes calibrées sur la force qui articule l’être à quelque chose de plus grand que la vie. Parlez-moi de la force instable et intensive qui procède, se jette comme une maladie et ne se satisfait de rien. Parlez-moi de la tension secrète qui part de la chair et se jette sur l’autre. Parlez-moi de ce magnétisme que rien n’explique et que rien ne calme. Parlez-moi du feu qui couve, qui veut, veut, veut, sans poser sa brûlure sur les terres arides des faits. Parlez-moi d’amour, celui que l’on se raconte à soi-même, secret, intime. Parlez-moi de vous. Parlez-moi de l’énergie qui vous porte au-devant de l’existence, des possibles de l’autre, décuplés dans l’air. Parlez-moi de toutes ces personnes que vous avez tenues dans le cloître de vos pensées avec la force du désespoir. Toutes sortes de forces, toutes sortes de volontés. Ces personnes, étaient-elles trop vieilles, trop jeunes, trop loin, trop près, trop interdites ? Parlez-moi de cette charge qui vous claque contre les dents, de ce corps qui vous fait déborder dans d’autres dimensions quand soudain, il n’y a plus rien d’autre que le désir. Parlez-moi de ces êtres si loin que vous avez aimé si près de votre chair.

Et après encore, je serai vide est une expérience de la féminité, de la solitude et du désir partagé. Elle s'aborde comme un lieu d'intimité en flux webcaméra où le social n'appuie plus sur l'exaltation, la déraison, la fougue et l'absolu du corps. Elle est un lieu de parole nocturne délivrée où l'avidité et l'attente s'éprouvent dans la sororité et la reconnaissance. Une chambre à soi, un territoire où s’inventer.


Ainsi procède le dispositif :

Vous avez cette hantise du désir et de l’amour à partager, à dire, et dans l’immense solitude nocturne partagée, vous vous connectez sur Et après encore, je serai vide. Il est 22h, le site vous ouvre ses portes, jusqu’à 6h demain. Vous enregistrez une vidéo face à votre webcaméra. Vous avez de 1 à 30 minutes. Une fois l’enregistrement lancé, vous ne pouvez pas revenir dessus, il existe comme tel et sera visionné comme tel. Vous pouvez l’arrêter à tout moment, néanmoins, vous ne pouvez pas recommencer. A la fin de votre capture, il vous est demandé si vous acceptez, dans le cadre exclusif du projet artistique, d’être recontactées ultérieurement. Votre adresse mail vous est également demandée. Votre vidéo est envoyée aux créatrices de l’expérience pour être modérée*. Une fois acceptée, elle sera publiée et vous aurez accès avec un lien unique, valable 48H après première consultation, à toutes les autres vidéos, anonymes et brutes.

En revanche, si vous le souhaitez, vous pouvez également me transmettre la vidéo sans qu’elle ne soit publiée parmi les autres et tout simplement quitter le dispositif. Aucune vidéo ne sera utilisée sans votre accord. Vous avez l’entière maîtrise de votre image : si vous souhaitez que la vidéo soit retirée après avoir accepté, elle le sera.

* : l’expérience est réservée à toute personne majeure s’identifiant comme femme et ne doit pas contenir de caractère sexuel.